Skip to content

Passer à l’action

La relocalisation d’une alimentation de qualité répond à une attente croissante des habitants. L’alimentation et l’agriculture de demain nous concernent tous car leurs retombées dépassent largement le contenu de notre assiette : maintien d’une agriculture de proximité, préservation des écosystèmes et de la biodiversité, création d’emplois locaux, adaptations de nos territoires aux effets du changement climatique, préservation de la santé des habitants, attractivité du territoire…

Notre assiette constitue donc un formidable levier pour amorcer un changement.  

Il existe de nombreuses possibilités d’actions. Coordonnées et réalisées en coopération avec un maximum d’acteurs elles révèleront toute leur efficacité : collectivités, associations locales entreprises, consommateurs, agriculteurs, ou encore habitants constituent un tissu d’acteurs riche et un atout fort de notre territoire pour engager les changements nécessaires.

Valoriser le travail des agriculteurs ! L’agriculture est au centre de nombreux enjeux : économiques, environnementaux, ressources naturelles, … C’est une force de changement pour demain en matière d’économie, de préservation de la biodiversité, d’évolution du paysage, ou encore de lien social.

Impliquer les collectivités !  On assiste aujourd’hui à un regain d’intérêt politique pour les enjeux alimentaires. Beaucoup d’exemples témoignent du volontarisme des élus.e.s locaux pour requestionner la transition écologique et alimentaire à l’échelle territoriale et avec des impacts concrets. Les collectivités s’imposent progressivement comme des échelles d’action pertinentes pour préserver les terres agricoles, augmenter l’autonomie alimentaire du territoire, favoriser l’emploi local en lien avec les opérateurs économiques ou encore mettre en mouvement la transition énergétique et climatique. À partir de leurs différentes missions (développement économique, action sociale, aménagement du territoire, environnement, agriculture) les collectivités peuvent mettre l’approvisionnement alimentaire des habitants au cœur des politiques locales.

Travailler avec les acteurs de la logistique, de la transformation et de la commercialisation ! Satisfaire le besoin d’une alimentation locale pour les habitants, c’est aussi limiter la dépendance des approvisionnements alimentaires à des circuits de transports et de distribution trop éloignés du consommateur. Ce sont des acteurs forts du maintien et de la structuration de filières territorialisées, équilibrées et pourvoyeuses d’emplois.

Donner la parole aux consommateurs ! Les choix de consommation qui nous animent nous rendent partie prenante de cette transition. Par nos comportements d’achat, nous avons le choix de favoriser des filières locales, des modes de production plus vertueux et rémunérateurs pour les activités concernées, une alimentation de qualité, de saison et de meilleure valeur nutritive, la préservation de notre environnement et de notre cadre de vie sur le long terme.

Soutenir les initiatives locales ! Mobilisées localement depuis longtemps sur les enjeux alimentaires, les initiatives locales collectives et citoyennes permettent de faire du lien dans la transition alimentaire qui s’engage. Ces actions innovantes et structurantes sont parfois à l’interface de plusieurs types d’acteurs et s’inscrivent dans un écosystème d’acteurs alimentaire riche.