Skip to content

Comment ?

La méthode

Afin de contribuer à ces évolutions, les acteurs du PAT font le pari qu’il est possible d’apporter collectivement des réponses pour améliorer le taux d’auto-approvisionnement, offrir aux habitants les conditions d’une alimentation saine et de qualité, accessible à tous, issue de circuits de proximité, rémunératrice pour les agriculteurs et respectueuse de l’environnement.

Pour lancer cette réflexion à une grande échelle et assurer la réalisation d’actions concrètes, la méthode adoptée par les acteurs a été la suivante :

  • « partir de l’existant » c’est-à-dire de prendre en compte les nombreuses actions déjà présentes sur le territoire en matière d’alimentation locale et durable pour les mettre en valeur, en cohérence et de les coordonner. « Partir de l’existant » signifie également que le PAT cherche à prendre en compte la diversité des modèles (de production, de distribution, etc) qui existent à l’heure actuelle sur le territoire et à travailler à leur cohabitation
  • mobiliser régulièrement de nombreux acteurs locaux des différents secteurs et activités de l’agriculture et de l’alimentation pour favoriser leur interconnaissance et créer un tissu d’acteurs solide et des habitudes pérennes de travail en commun
  • créer un espace de dialogue et de débat autour des questions alimentaires qui permette de partager des points de vue et des intérêts variés et d’apporter une diversité de solutions
  • porter un regard transversal, de la fourche à l’assiette, sur différents maillons du système alimentaire (foncier, production, transformation, distribution, consommation individuelle et collective, santé, éducation)
  • veiller à mettre en cohérence la stratégie alimentaire du PAT et les autres documents d’orientation et de planification (PCAET, SCOT, PLU(i), …)

Le PAT constitue un outil qui facilite la mise en lien entre les acteurs locaux et favorise l’expérimentation et la construction collective de solutions pour permettre aux habitants du territoire de mieux manger.

Le rôle du Grand Clermont et du PNR Livradois-Forez

Le Grand Clermont, le Parc Livradois-Forez et la Chambre d’Agriculture pilotent le PAT et mettent en place des actions pour faciliter et soutenir celles des acteurs, qui traduisent une stratégie alimentaire territoriale partagée (accompagnement à la structuration d’une filière de maraichage de plein champ, état des lieux du potentiel des outils de transformation locaux et création d’un réseau de veille et d’échange entre producteurs, transformateurs et acheteurs, mise en place d’un observatoire, stages, travaux étudiants, etc)

Pour découvrir les actions, voir Les Actus du PAT

Le rôle des acteurs du territoire

Le PAT du Grand Clermont et du Parc Livradois-Forez soutient que chaque acteur peut « faire sa part » et mise sur un travail collaboratif entre les partenaires du projet pour faire émerger une diversité de réponses aux enjeux de la transition alimentaire. Le PAT est avant tout le projet de tous les acteurs du territoire. L’ensemble des acteurs qui se mobilisent dans le projet font ainsi le choix de participer à leur échelle à un changement profond en faveur de la résilience de notre système alimentaire et de favoriser de nouvelles pratiques exemplaires et durables.

Pour découvrir les initiatives, voir Les Actus du PAT